Comment ouvrir un commerce à Paris ?
Comment ouvrir un commerce à Paris ?

Si vous envisagez d’ouvrir un commerce à Paris, voici les étapes à suivre pour assurer la réussite de votre projet. Entre le choix du secteur d’activité, la recherche du local, le financement de la création ainsi que la création de l’entité juridique, on vous dit tout.

1. L’étude du marché de votre commerce

Avant d’ouvrir votre commerce et lancer votre activité, il est fortement recommandé, tout d’abord, d’effectuer une étude détaillée du marché. Mais avant toute chose, sachez qu’il existe une réelle concurrence entre les commerces physiques et les commerces en ligne, appelés également e-shop.

Tout a commencé depuis la fin des années 2000 où le nombre des e-commerces a considérablement augmenté. Ce type de commerce est désormais au coude à coude avec les commerces physiques. Il a pris de grandes parts du marché du commerce physique. Cependant, notons que le plus grand avantage des boutiques physiques demeure la meilleure expérience client. En effet, les e-commerces ne proposent pas une expérience d’achat complète. Les acheteurs ne sont pas en mesure de tester le produit (goûter, sentir, toucher) avant de faire leur choix.

commerce

Ce que vous devez faire

Afin de procéder à une étude complète du marché, vous devez impérativement examiner le secteur de votre futur commerce.

De ce fait, posez les bonnes questions :

  • Est-ce qu’il s’agit d’un secteur en croissance ou en repli ?
  • Le chiffre d’affaires dans votre domaine d’activité a-t-il tendance à  augmenter ou à baisser ?
  • Est-ce que les ventes se font de plus en plus ou, au contraire, de moins en moins ?
  • Est-ce qu’il y a beaucoup de personnes employées par ce domaine d’activité ?

Par la suite, vous devez définir les facteurs qui expliquent la baisse ou la hausse du secteur pour déterminer les meilleurs moyens de les contourner ainsi que les atouts à prendre en considération.

Un autre point important à prendre en considération, c’est de bien connaître ses futurs concurrents ainsi que les parts du marché dont ils disposent.

Ensuite, n’oubliez pas d’étudier l’impact des réseaux sociaux sur le domaine d’activité que vous visez.

Enfin, pensez à effectuer une étude du marché sur la zone géographique sur laquelle vous souhaitez vous implanter. Déterminez également votre zone de chalandise. Vous devez, aussi, connaître les principales caractéristiques sociodémographiques de votre zone.

2. Les différentes réglementations et obligations légales pour ouvrir son commerce

Il faut savoir que les commerces sont soumis à des règles bien déterminées pour assurer une ouverture conforme à la réglementation. Cela concerne principalement : l’affichage des prix, la vente à perte, les jours d’ouverture, les promotions ainsi que l’accueil du public. Soulignons, toutefois, que certains commerces nécessitent l’obtention d’une licence ou encore des autorisations spéciales.  A titre d’exemple, nous pouvons citer les restaurants, les revendeurs de presse, les commerces proposant la vente des produits d’occasion ou encore les buralistes. Aussi, sachez que les commerces alimentaires doivent suivre des réglementations strictes concernant les normes sanitaires.

C’est pour cette raison que nous vous recommandons fortement de prendre connaissance des obligations applicables au type du commerce que vous souhaitez ouvrir. Vous pouvez faire appel aux compétences d’un avocat qualifié.

3. Un commerce en indépendant ou en franchise ?

L’étape qui suit consiste à choisir le concept et le positionnement de votre local. De ce fait, nous vous conseillons de vous appuyer sur les résultats obtenus de votre étude du marché. Cela vous garantit, ainsi, d’ouvrir un commerce qui répond à une demande non satisfaite et un positionnement différent de vos concurrents.

Une fois le concept défini, vous pouvez alors choisir de lancer votre activité en indépendant ou en franchise. Chacune de ces deux options présente un certain nombre d’avantages :

  • En indépendant : liberté et autonomie
  • En franchise : appui marketing, renommée d’une enseigne connue, réseau de fournisseurs et accompagnement

4. La recherche d’un local pour votre commerce

Sachez que la localisation de votre commerce se présente comme étant un véritable choix crucial.  En effet, l’emplacement physique de votre boutique a un grand impact sur votre chiffre d’affaires. De ce fait, il est idéal d’opter pour un endroit dans une rue passante, en plein centre-ville ou encore dans un centre commercial. Le plus important c’est de choisir un emplacement à proximité de votre clientèle.

Un autre point important que vous devez prendre en considération avant même de choisir la localisation de votre commerce, c’est la surface dont vous avez besoin. En effet, le prix du m² a inévitablement un impact sur le choix de votre emplacement. Cela est nécessaire dans le cas où votre secteur d’activité demande un grand local ou encore une place de parking.

vitrine de magasin - local commercial

5. Quelle structure juridique choisir pour votre commerce ?

Lancer un commerce c’est comme créer une entreprise, cela implique de choisir une structure juridique. Vous pouvez choisir entre plusieurs possibilités :

  • Auto-entrepreneur
  • Entreprise individuelle
  • Société par Action Simplifiée (SAS)
  • Société A Responsabilité limitée (SARL)
  • Etc.

Vous devez bien choisir votre statut juridique, car cela a diverses incidences, notamment sur le régime fiscal, le régime social, sur la gouvernance de la société, etc. Prenez également le choix entre un lancement seul ou avec des associés. Déterminez, aussi, le capital que vous désirez allouer au capital de votre commerce.

6. Quels sont les besoins humains et matériels pour ouvrir un commerce ?

La prochaine étape consiste principalement à faire l’évaluation de vos besoins autant sur le plan humain que sur le plan matériel nécessaire à l’ouverture de votre boutique.

Pour les besoins en personnel en commerce, cela dépend de la surface de votre espace ainsi que des horaires d’ouverture.

Pour le côté matériel, vous devez, en plus de trouver votre local, penser à acheter le mobilier nécessaire à votre bon agencement (vitrines, étagères, comptoirs, etc.). Le choix de votre mobilier dépend essentiellement du type de votre secteur d’activité.

De plus, vous devez également penser à répondre aux normes de sécurité. Ainsi, vous devez placer des éléments de sécurité (des systèmes d’alarme, des caméras de surveillances, des extincteurs, etc.). Nous vous proposons également d’installer un rideau métallique pour assurer la protection de votre local commercial contre les tentatives d’effraction.

D’autre part, n’oubliez pas de prendre en considération dans votre budget les frais d’assurance, eau, électricité, ou encore entretien. N’hésitez pas à recourir aux services d’un expert-comptable pour la bonne tenue de vos comptes.

Enfin, pour attirer de nouveaux clients, nous vous conseillons de mettre en place une stratégie marketing pour votre commerce (flyers, publicité dans la presse, création de site web, etc.).

01 48 23 04 04